[Lorient 5-0 Boulogne]

La marée était lorientaise

Le dimanche 8 novembre 2009 à 00h08 par Bran Ruz

La marée était lorientaise

Cinq buts au Moustoir, les merlus version 2009/2010 ne ressemblent décidément plus à leurs prédécesseurs, à la grande satisfaction d’un public lorientais plus que jamais actif. Si les filets ont été bien remplis ce soir, il a fallu un long moment avant de voir les oranges et noirs prendre la mesure d’un adversaire présent dans un premier temps puis vite dépassé par des merlus frétillants. L’USB n’a pas trouvé la clé.

Une demi-heure, c’est le temps qu’il a fallu au FCL pour mettre en place son jeu face à des boulonnais actifs et qui pressent haut, gênant l’activité du milieu lorientais. Pas grand-chose à mettre à l’actif des visiteurs cependant à part une tentative de loin de Moreira (10ème) suite à un dégagement d’Audard sorti au devant de Moussilou et deux interventions aériennes du portier lorientais sur des centres de Ramaré. Marchal et Koscielny veillent au grain en défense, surtout sur les longs ballons dont abusent les boulonnais sur Moussilou, souvent hors-jeu.

Côté merlus, pas grand-chose à signaler en raison de pertes de balle trop rapides et de contrôles approximatifs sur une pelouse détrempée par les fortes averses du jour et de la soirée. Mais à partir de la 27ème minute et la première frappe de Gameiro sortie par Koné, le jeu se met en place et les lorientais prennent progressivement la direction des opérations, empêchant Boulogne de jouer par un pressing haut efficace et une mobilité retrouvée. Diarra sert ainsi en retrait Vahirua dont la frappe face au but est repoussée du pied par le gardien boulonnais (31ème). La troisième tentative est la bonne avec un service parfait côté droit d’Amalfitano pour Gameiro dont la frappe lobée fait mouche ! (33ème , 1-0)
En cinq minutes, les merlus ont appuyé sur l’accélérateur et fait basculer la rencontre, comme s’ils avaient jaugé leur adversaire dans un premier temps avant de porter l’estocade dans les arrêts de jeu par Vahirua qui fixe la défense centrale, s’en défait d’un dribble extérieur et ajuste Koné, étrangement positionné, d’une frappe bien placée. Deux à zéro, parfait avant la mi-temps et joli réalisme du duo Gameiro-Vahirua.

Malgré de violentes averses et un terrain difficile, les lorientais ne s’endorment pas pour autant et attaquent la seconde période comme ils l’ont finie, mettant une grosse pression sur la défense boulonnaise qui craque très vite à la 48ème sur une frappe du droit de Gameiro (3-0). Tout parait alors très facile pour le FCL qui déroule son jeu comme à l’entrainement mais avec une conviction et une concentration pas toujours vues dans une telle situation. Il n’y a qu’une équipe sur la pelouse, les occasions se succèdent, Ducasse sur coup-franc inscrit le but du 4-0 (57ème) d’une frappe déviée par Vahirua, Diarra de la tête puis Amalfitano sur un tir maintiennent la pression alors que Boulogne n’arrive pas à se montrer dangereux.

Les changements se succèdent de part et d’autre dans les dernières vingt minutes sans changer quoi que soit au scénario du match, le public se lâche et fait la ola. Malgré ça, les boulonnais parviennent enfin à se créer deux occasions, sur un corner où la balle traine dangereusement devant le but lorientais puis sur une frappe à bout portant de Robert (prêté cette saison à Boulogne par le FCL) que Audard sort de manière exceptionnelle. (87ème) Très peu, trop peu pour inquiéter des merlus qui enfoncent le clou une nouvelle fois dans les arrêts sur une superbe reprise d’Amalfitano sur un centre au second poteau. (93ème, 5-0)

Après deux matches à l’extérieur en demi-teinte au niveau du jeu et des résultats, les merlus ont affiché de nouveau les qualités entrevues précédemment à domicile, la différence technique individuelle et collective entre les deux équipes était nette ce soir. Par contre on a senti une volonté de jouer et de ne rien lâcher jusqu’au bout, même quand le match était plié, en témoignent la rage de Audard sauvant son but face à Robert ou la dernière frappe victorieuse d’Amalfitano. Rester concentré comme ça jusqu’au bout d’un match est nouveau pour cette équipe et très intéressant pour la suite.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 103