[Nantes 1-1 Lorient]

Match nul à Nantes

Le samedi 14 mars 2009 à 21h07 par Chawax, Erwan

Match nul à Nantes

Lorient ne gagne toujours pas mais ramène tout de même un point de la Beaujoire. Les Merlus peuvent nourrir beaucoup de regrets compte tenu non seulement du nombre d’occasions ratées mais aussi de leur domination écrasante en seconde mi-temps. Après une entrée de match moyenne, Lorient se fait surprendre par une tête de N’Daw qui lobe un Audard légèrement avancé. La seconde mi-temps sera différente car les nantais accusent le coup physiquement. Les Merlus ont d’abord l’occasion de revenir au score mais Alonzo arrête un pénalty de Abriel (69e). C’est Morel qui marquera (77e) des 20m face à une défense Nantaise qui recule. La fin de match sera menée tambour battant mais aucune des deux équipes bretonnes n’arrivera à provoquer le chaos. Les Merlus passent 12e.

Avant le match, Christian Gourcuff avait promis une opposition de style entre nantais et lorientais. Et au grand dam des supporters nantais nostalgiques des grandes heures du jeu à la nantaise, c’est bien ce à quoi on a assisté : face à une équipe lorientaise qui applique les principes du jeu à la nantaise, les Canaris version Kita imposent leur puissance athlétique à la défense lorientaise. Mais même si les nantais remportent la majorité des duels, ce sont les Merlus qui se montrent les plus dangereux dans le premier quart d’heure, en particulier côté droit. Jallet est le premier dangereux sur un corner de Vahirua, mais sa reprise trop croisée passe devant les buts de Alonzo (10’). Puis c’est Abriel qui est devancé de peu par Poulard sur un bon ballon de Jouffre au premier poteau (12’). L’occasion la plus sérieuse vient sur un centre de Vahirua au second poteau pour Gameiro qui contrôle, se retourne et enchaîne une frappe cadrée sur laquelle Alonzo se couche parfaitement (17’).

Comme contre le PSG, Lorient domine donc le début de rencontre et se crée les meilleures occasions. Et comme contre le PSG, Lorient va se heurter au réalisme de son adversaire. Bagayoko déborde côté gauche et centre au second poteau pour N’Daw qui place une tête dans la lucarne et trompe Audard légèrement avancé (25’, 1-0). Première occasion pour Nantes, mais c’est déjà la bonne ... Un but qui coupe les jambes des lorientais, étouffés par l’impact physique des joueurs nantais. Des Canaris proches du break lorsque Bekamenga ne cadre pas sa tête sur un coup franc de N’Daw (28’). Mais après avoir accusé le coup après l’ouverture du score, les lorientais reviennent peu à peu dans le match et portent à nouveau le danger devant les buts nantais. Alonzo doit se détendre pour repousser un coup franc indirect dans la surface de Vahirua (35’). Puis il est tout heureux de voir une frappe enroulée de Amalfitano sur une remise de Marchal passer au-dessus (38’). Mais les nantais restent dangereux, d’abord sur une percée de Bagayoko dans la surface qui met en difficulté la défense lorientaise (39’) et sur un coup franc excentré tiré par N’Daw qui touche l’extérieur du poteau gauche de Audard (42’). Les lorientais ont une dernière occasion d’égaliser par Amalfitano juste avant la mi-temps : lancé dans la profondeur par Gameiro, le milieu lorientais se retrouve en face à face avec Alonzo, mais sa frappe en force manque le cadre (45’). Retour aux vestiaires sur ce court avantage pour les nantais. Les meilleures occasions sont lorientaises, mais le réalisme est nantais ...

Si la première mi-temps était relativement équilibrée dans le jeu, il n’en sera pas de même d’une deuxième mi-temps très nettement dominée par les lorientais. Comme c’est souvent le cas en deuxième mi-temps, les organismes nantais se fatiguent et leurs adversaires peuvent se dégager de la puissance athlétique. Et les lorientais en profitent pour mettre définitivement le pied sur le ballon. Les nantais subissent et sont à la limite de la rupture. Mais une nouvelle fois Lorient pêche dans le dernier geste et a du coup du mal à se créer des occasions. Seule une percée d’Obertan conclue par une frappe dans le petit filet (57’) et un coup franc cadré de Vahirua facilement capté par Alonzo (66’) sont à signaler. Jusqu’à cette percée de Morel fauché par Poulard à la limite de la surface, à l’intérieur de la surface d’après Monsieur Turpin qui accorde un pénalty sans doute injustifié aux lorientais. Une occasion en or pour les lorientais ... mais Abriel voit sa frappe trop molle repoussée par Alonzo et se gêne avec Gameiro pour reprendre le ballon (69’).

Deuxième pénalty manqué en deux matchs pour les lorientais après celui raté par Saïfi le week-end dernier contre Paris ... De quoi doucher l’enthousiasme des 500 supporters lorientais qui pensent que leur chance est une nouvelle fois passée ! Mais après avoir accusé le coup quelques minutes, les joueurs lorientais sont récompensés de leurs efforts : Morel perce plein axe, n’est pas attaqué par les défenseurs nantais, et envoie une superbe frappe aux 20 mètres qui trompe Alonzo, faisant exploser de joie le parcage des supporters lorientais (78’, 1-1) ! Après cette égalisation méritée les nantais accusent le coup et on sent la victoire à portée des Merlus. Et ils sont à deux doigts de remporter la mise quand sur un bon ballon de Jallet, Saïfi puis Obertan sont contrés par la défense nantaise (avec en particulier une main de Jean-Jacques Pierre qui a échappé au corps arbitral) avant que Moullec ne dégage en catastrophe (86’). Les lorientais auront bien une petite frayeur sur un centre-tir de Guillon claqué en corner par Audard (90’). Mais ce sont les Merlus qui se créent la dernière occasion sur un ballon un poil trop long de Saïfi pour Gameiro, trop juste pour devancer Alonzo (90’+2). Lorient met fin donc fin à une série en cours de trois défaites. Mais la supériorité dans le jeu des lorientais laisse une nouvelle fois beaucoup de regrets : comme contre le PSG le week-end dernier, la victoire était à la portée des hommes de Christian Gourcuff mais leur échappe par maladresse ou par manque de réussite. Espérons que les joueurs lorientais n’auront pas à regretter ces points lâchés en fin de saison ... Toujours 10èmes mais avec 3 points d’avance seulement sur le premier relégable, Lorient est plus que jamais menacé par la Ligue 2. Le match contre Saint-Etienne dimanche prochain sera décisif pour le maintien ...

- Voir la feuille de match

- Voir le classement

Voir en ligne : Réagissez sur le forum des supporters


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 140