Un peu de tactique

Le mercredi 24 avril 2002 à 00h31 par Equipe de rédaction

Avant même l’engagement lorient avait perdu ! Pouliquen avait décidé pour cette finale d’adopter un dispositif certes classique en 5-4-1 mais beaucoup plus défensif.

Ainsi Chabert prenait place aux côtés d’Abardonado dans le onze de départ. Le Garrec lui apprenait le jour-même qu’il occuperait les cages lorientaises pour la finale.La défense était ultra classique : Druon et Bouzin en latéraux, Ferron en libéro, Diop au marquage de Dugarry et Delhommeau au marquage de Pauleta.
Le problème principal est venu du milieu de terrain. En effet Baup s’attendait à ce type formation et avait préparé un petit plan pour passé sans problème le premier rideau lorientais. Et malgré l’absence de Keïta son dispositif a parfaitement contrôlé celui de Pouliquen. En effet la présence de Chabert à côté d’Abardonado a déstabilisé le milieu lorientais, Dhorasoo et Meriem se sont intercalés entre la défense lorientaise et son milieu défensif. Tandis que Smertine et Costa n’avaient aucune gène pour relancer puisqu’aucun joueur lorientais ne se trouvait dans leur zone (en deuxième période la présence de Keïta va les forcer à réculer et à passer plus souvent par les latéraux). Bédrossian et Feindouno prenaient place sur les ailes mais se sont vite retrouvés dans une position plus reculée ce qui a créé un trou énorme entre le milieu de terrain tango et Darcheville seul en pointe.

Le milieu offensif de Bordeaux constitué de Dhorasoo et Meriem avait pour mission de créer des intervalles dans la défense lorientaise et de la désorganiser. Ainsi lorsqu’un des deux étaient servis par Costa ou Smertine il s’empressait de prendre une aile avant de repiquer vers le centre, la défense lorientaise s’était décalée, créant des espaces pour dugarry ou des intervalles dans lesquels pouvaient s’engouffrer un pauleta en forme internationale.
A partir du moment où ce dispositif sensé tenir le 0-0 le plus longtemps possible échoue dès la cinquième minute il doit être capable d’évoluer dans une configuration plus offensive.

Et pourtant c’est l’inverse qui s’est produit. En effet Basto et Jemmali ont parfaitement gêné les couloirs lorientais. Bédrossian et Feindouno auraient dû suite au but se trouver en soutien direct de Darcheville, les latéraux Bouzin et Druon devant délaisser quelque peu l’axe défensif pour se porter plus haut et créer le surnombre sur les ailes. Ils ne sont que très rarement parvenus à créer ce surnombre et quand bien même ils y sont parvenus, ils ont complètement manqués leur centre. Feindouno et Bédrossian ont donc passés pas mal de temps à revenir quasiment au niveau des latéraux pour prendre le ballon et tenté de le remonter. Ils devaient alors tout miser sur leurs qualités techniques pour éliminer le défenseur adverse, une fois celui-ci passé ils tentaient souvent de repiquer vers le centre mais au lieu de se heurter à un des deux défenseurs centraux ils se retrouvaient aux prises avec Costa ou Smertine. Ainsi ils étaient quasi incapables de servir dans de bonnes conditions Darcheville cerné par Sommeil et Afanou.

L’entrée sur le terrain de Keïta en deuxième période a quelque peu perturbé Bordeaux. Son placement plus haut que Chabert a forcé Smertine et Costa a reculé un peu plus, ils n’étaient ainsi plus capables de servir dans d’aussi bonnes conditions Dhorasoo ou Meriem. Une fois le troisième but marqué suite à de multiples erreurs de placement de la défense lorientaise (marquage lâche, joueurs bordelais libres d’évoluer comme ils l’entendent) les hommes de Baup se sont contentés d’attendre les Lorientais. Les Merlus ont eu toutes les peines du monde a trouvé une brèche dans la muraille défensive adverse. Guel a néanmoins apporté quelques solutions mais à chaque fois un Bordelais se retrouvait bien placé pour dévier la balle ou la contrer.

Finalement Lorient a perdu ce match bien avant d’entrer sur le terrain. Le dispositif de Baup a parfaitement contré celui de Pouliquen, si l’on ajoute à cela le fait que les Bordelais en voulaient plus, qu’ils ont réalisé un match plein avec un pressing extrêmement efficace et un réalisme au rendez-vous alors le Lorient de samedi soir n’avait aucune chance de triompher. D’autant plus que certains joueurs n’ont pas réalisé un grand match. Les deux marqueurs (Diop et Delhommeau n’ont pas réalisé un bon match, Dugarry et Pauleta n’ont eu aucun mal à ajuster quelques têtes qui ont permis à Le Garrec de se mettre en évidence). Druon et Bouzin n’ont pas été mauvais défensivement mais ont été quasi inexistants offensivement. Ferron n’a pas non plus apporté ce petit plus, certes il couvrait Diop et Delhommeau mais Dugarry et Pauleta ont pu évoluer trop librement dans l’arrière-garde lorientaise. Chabert n’a servi à rien, Abardonado blessé dès la 3e minute n’a pas eu son rendement habituel. Darcheville esseulé et bien encerclé n’a rien pu faire. Seul Feindouno Bédrossian puis Keïta ont semblé apporté quelque chose.
Pouliquen a sûrement beaucoup appris samedi soir (peut-être plus que ses joueurs) et je pense qu’il va remodeler son dispositif pour les derniers matchs.

LES SOLUTIONS pour les derniers matchs :

- > la défense doit être capable de passer de 5 éléments à 3 (en gros les latéraux doivent être capables de monter d’un cran quand Lorient cherche à marquer, ils doivent apporter le surnombre sur les ailes et doivent s’appliquer sur leurs centres), un retour de Le Lan en lieu et place de Bouzin est probable.
- > le milieu de terrain à 4 éléments c bien quand on mène et que l’on veut tenir un résultat. Il faudrait à mon avis passer à 3 éléments : un défensif (Pancho, Bouard) et deux créatifs un peu excentrés (Bedrossian sur la gauche, Keïta sur la droite). Feindouno reprenant un rôle d’électron libre aux côtés de Jean-Claude Darcheville.
Au pire si Pouliquen tient tant à son milieu à 4 prévoir un milieu en diamant :

<- Darche ->
^ ^
Keïta /
Bédro Feindouno

Pancho

avec échange possible entre Keïta et Feindouno

- > et puis en attaque je testerai bien Eveno parce qu’il plante pas mal en CFA et qu’il a l’air en forme actuellement.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 203